Que reste-t-il de nos amours ? Appliquer la loi française après le GDPR